CINOR et CMA : Mot de code(c) : réparer !

La CINOR et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Réunion ont scellé un partenariat visant à favoriser, auprès des entreprises du Nord de La Réunion, la diffusion de bonnes pratiques et d’outils relevant de l’Ecologie Industrielle et Territoriale et de l’Economie de la Fonctionnalité. La signature de cette convention s’est déroulée ce matin au siège de la Cinir. 

Cette action trouve sa source dans le Contrat d’objectif Déchets et Economie Circulaire (CODEC) de la CINOR, en complément de ses compétences en matière économique, d’environnement, d’aménagement et prochainement de gestion de zones d’activité. 

Contrat dans lequel la CINOR s’engage à associer les acteurs économiques de son territoire à travers une gouvernance partagée avec les représentants du secteur artisanal.

Le secteur artisanal, qui regroupe pour la CINOR 4260 entreprises et 10 000 emplois, est susceptible en effet de contribuer à la dynamique d’économie circulaire engagée sur le territoire, moyennant un accompagnement adapté qui tienne compte de la spécificité des métiers et du secteur.

Ainsi, sur le territoire de la CINOR, le gisement global des déchets de BTP représente plus de 2 millions de tonnes par an. Les déchets organiques issus des activités économiques, agricoles, agroalimentaires et des stations d’épuration constituent le deuxième poste, avec 1.6 million de tonnes. Les déchets dangereux représentent enfin un gisement de 8 000 tonnes par an. 

Sur les trois prochaines années, la CINOR et la CMA envisagent de déployer progressivement 9 actions s’inscrivant dans un cadre général, autour des thèmes tels:  Accompagnement des projets d’EIT sur le territoire de la CINOR ; Promotion du Vrac (sans emballage) ; Promotion de la consommation collaborative ; Lutte contre le gaspillage alimentaire ; Prévention de l’utilisation des produits dangereux ;Promotion de la première action retenue ; Optimisation de la collecte de Déchets d’Activités Economiques ; Participation à l’observatoire des Déchets d’Activité Economiques ; Suivi des entreprises engagées dans l’EIT et l’Economie Circulaire.

Accompagnement pour la performance de l’économie circulaire.   

Sur la base de ce partenariat, la CINOR s’appuyera sur l’expérience de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat pour participer à des actions visant les entreprises.

L’objectif est d’accompagner les entreprises artisanales vers des démarches d’économie circulaire par des projets d’Ecologie Industrielle Territoriale (EIT) en vue de proposer des synergies en termes de valorisation des déchets, et d’économie de la fonctionnalité.

La première action engagée consiste à agir sur la demande et les comportements des consommateurs en matière de réparation et de réemploi en soutenant l’offre de réparation sur le territoire pour offrir aux citoyens une réelle opportunité de réduire leurs déchets en réparant.

Les objectifs que se fixent la CINOR et la CMA pour les 3 années sur ce volet promotion de la réparation sont :  de fédérer les artisans réparateurs du territoire Nord autour de l’annuaire reparer.re et sa charte environnement.

Il s’agira également de faire connaitre au grand public du territoire les acteurs pouvant aider au réemploi, à la réparation, et à la réutilisation. Ce qui suppose de rendre visible les artisans réparateurs itinérants et présents sur l’annuaire en ligne www.reparer.re ; 

Dans le même temps se mettra en place un soutien pour outiller les acteurs du territoire CINOR volontaires pour l’organisation de matinées de la réparation. Un soutien qui se traduira par la promotion d’événementiels portés par les artisans acteurs de l’économie circulaire sur les communes membres.

Enfin, les deux parties favoriser le réemploi par l’accès au gisement de matériel réparable et au parc de matériel réformé (ambition d’une convention par an).

Cliquez ici pour voter
[Total: 0 Average: 0]

Auteur de l’article : Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.