Tempête ELIAKIM : le bilan grimpe à 17 morts sur Madagascar

A Madagascar, la forte tempête tropicale Eliakim a touché terre vendredi 18 mars au matin, impactant les régions Nord-Est et Est du pays. Le Cap Masoala a été le premier à subir les conséquences des pluies diluviennes et des rafales de vents avoisinant les 150 km/h.

Un dernier bilan provisoire, établi le dimanche 18 mars à 19h, fait état de 17 morts. Des victimes qui ont perdu la vie par noyade, dans l’effondrement de leur logement ou à cause de chutes d’arbres. 15 772 personnes sont sinistrées. 6 282 ont dû être déplacées. 1271 cases ont été envahies par les eaux tandis que 648 autres sont complètement détruites, selon le Bureau National de Gestion des risques et des Catastrophes (BNGRC).

A cela s’ajoutent des écoles détruites, des éboulements, des ponts et chaussées emportés par les eaux. « Dans les rues, c’est à peu près entre 80 et 120 cm », a précisé le général Charles Rambolarson, secrétaire exécutif adjoint du BNGRC. Certains quartiers sont également isolés depuis trois jours. Un spectacle de désolation que la tempête Eliakim a laissé derrière elle.

Un bilan qui pourrait encore s’alourdir. Car si le système a quitté Madagascar ce dimanche 18 mars pour regagner la mer aux alentours de 14h, le pays s’attend à d’autres glissements de terrain, des effondrements de bâtiments et des inondations après les pluies torrentielles.

Auteur de l’article : Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *